Voici la programmation de la 25e édition du Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde

La 25e édition du Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde, prévue du 14 au 22 juin prochain sous le thème “Fès, à la Confluence des Cultures “, s’annonce exceptionnelle avec une programmation musicale qui rassemblera plus de trente pays, a indiqué la Fondation Esprit de Fès, organisatrice de cet événement international.

L’édition 2019 du Festival, qui revêt un aura exceptionnel d’autant qu’elle coïncide avec la vingtième anniversaire de l’intronisation du roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, connaîtra plusieurs moments forts, souligne la Fondation dans un communiqué, précisant que la programmation musicale comprend: le World Youth Orchestra, symbole de paix et de dialogue, avec l’ensemble andalou de Fès, Sami Yousuf, un des plus grands chanteurs soufi nommé par le Time Magazine, la grande nuit du Flamenco avec José Merce et Tomatito, Marcel Khalifa, ainsi que des chants et danses rituels des femmes de Cuba.

Au menu figurent également l’Art du Muwashah d’Alep et les chants sacrés de Perse, Carlos Nunez, maître de la cornemuse Gaïta et l’ensemble traditionnel d’Oujda Espagne-Maroc, outre l’ouverture qui sera marquée par une création unique intitulée “Fès, Mémoire du Futur”.

La Fondation souligne en outre que le Festival “a apporté sa contribution au fil des temps au dialogue des cultures et des religions, à mieux faire connaître les valeurs de notre pays marqué par l’ouverture sur l’autre, l’esprit de tolérance et d’accueil et la richesse de son patrimoine matériel et immatériel”.

A cet égard, rappelle le communiqué, l’UNESCO a consacré en 2018 un partenariat officiel avec la Fondation Esprit de Fès, adopté à l’unanimité par son Comité Exécutif. L’ONU a également désigné le Festival de Fès et son Forum comme figurant parmi les événements contribuant d’une manière significative au dialogue des civilisations, selon la même source. Ainsi, “les générations défilent au cours des siècles mais l’âme de la ville de Fès se perpétue et ce grâce aux ramifications entretenues entre les différentes traditions culturelles, creuset de l’Histoire du Maroc, mais également de son renouveau”, souligne la Fondation, qui met en avant la renaissance exceptionnelle que connaît la Médina de Fès grâce à l’initiative de Sa Majesté le Roi, que Dieu L’assiste, qui a permis la restauration de différents monuments emblématiques (Foundouks, Médersas, Kissarias) selon une approche unique visant à donner à ces sites une animation telle qu’elle prévalait originellement.

C’est cette histoire que le Festival et son Forum ont souhaité faire rayonner à l’international afin d’imprimer la marque Fès, relève le communiqué, ajoutant que grâce à une nouvelle orientation de la stratégie de partenariats et de communication tournée vers le digital, les retombées médiatiques ont renforcé l’attractivité touristique de la ville et l’activité touristique a connu une hausse sans précédent en 2017 et 2018.

Quelque 15 longs-métrages et autant de courts-métrages seront en compétition pour décrocher les prix de…

“Nous sommes privilégiés!” La cinéaste française Agnès Varda, 90 ans, a appelé le monde du…

La première édition du festival de Fès du véganisme, un mode de vie consistant à…

La première édition du Festival international du film de Fès (FIFF), prévue initialement du 13…