Tourisme : Un plan d’action ambitieux pour l’année 2019

Une délégation du bureau administratif du Conseil régional du tourisme (CRT) de Fès, conduite par son président, Aziz Lebbar, a présenté, récemment à Rabat, son programme d’action pour l’année 2019 aux responsables de l’Office national marocain de tourisme.

Le programme d’action du CRT de Fès pour l’année 2019 porte sur la stratégie digitale, l’élaboration et l’édition de brochures, de guides et de dépliants en plusieurs langues destinés aux compagnies aériennes, aux voyagistes, aux tour-opérateurs et aux touristes. Il s’agit, entre autres, de la publication d’un guide sur les circuits touristiques de l’ancienne médina, d’un dépliant sur les principaux monuments et sites touristiques, d’un dépliant destiné aux adeptes de la «Tarika Tijania» avec la zaouïa de Sidi Ahmed Tijani, d’un guide sur la région et ses riches potentialités touristiques (montagne, ski, thermalisme) et d’un agenda des festivals culturels et artistiques de Fès et sa région.

Selon le site du CRT, il a été procédé à la programmation de plusieurs manifestations culturelles et artistiques, dont les arts de la gastronomie et de la musique, avec le lancement éventuel de l’opération promotionnelle «Kounouz-Fès» pendant le mois sacré de Ramadan. Le CRT compte aussi organiser une visite, à Fès, au profit de tour-opérateurs et voyagistes français avec l’organisation d’un séminaire suivi d’actions de Networking.
Le nouveau secrétaire général du CRT de Fès, Hafid Ouchchak, un professionnel patenté du secteur touristique, estime que la réussite de toute opération de promotion de la destination Fès requiert la mobilisation des professionnels du tourisme, des élus et des autorités locales, voire des habitants.

Ancien délégué du tourisme dans plusieurs régions du pays, Hafid Ouchchak assure que la ville de Fès, qui a enregistré une croissance des nuitées dépassant les 16%, se traduisant par plus d’un million de nuitées en 2018, pourrait mieux faire en adoptant un plan de développement touristique de la région de Fès-Meknès avec l’aménagement de nouvelles zones et l’encouragement des investisseurs potentiels en vue d’augmenter la capacité d’hébergement et faire de Fès une ville de séjour. Il plaide également pour l’ouverture de nouvelles liaisons aériennes avec Fès, soulignant que la destination a enregistré 107 mouvements par semaine au départ et à l’arrivée de l’aéroport Fès-Saïss, alors que le nombre de passagers a connu une croissance de 17,2% par rapport à la saison 2017-2018.

Le responsable prône aussi l’exploitation des produits de niche et de l’arrière-pays de la région de Fès-Meknès, avec la riche diversité des provinces de Sefrou, Ifrane, Taza, Moulay Yaacoub, El Hajeb, Boulemane et Taounate, et leurs multiples offres en thermalisme, golf, tourisme de montagne (VTT, trekking, randonnées pédestres et équestres), ainsi qu’en tourisme religieux, avec le pèlerinage au mausolée du saint Sidi Ahmed Tijani.

S’agissant des projets en perspective, Hafid Ouchchak rappelle que la zone touristique prévue dans le programme «Madayn» a été réalisée à hauteur de 20% : Cette zone servira à la construction d’hôtels et d’un Palais des congrès d’une capacité de 5.000 places, avec un budget prévisionnel de 100 millions de DH, et ce, en partenariat entre le Conseil régional de Fès-Meknès, la Commune urbaine, le Conseil préfectoral et les départements de l’Intérieur, du Commerce et de l’Habitat.

LEMATIN.ma