Taounate plaide la valorisation de la filière des figues

Les participants à une rencontre, organisée dans le cadre du 5e Festival national des figues de Taounate, ont souligné la nécessité de renforcer la recherche scientifique et technique pour valoriser la filière.

Des professionnels, chercheurs et universitaires ont mis l’accent, à cet effet, sur le rôle joué par la cité de l’innovation, relevant de l’Université Sidi Mohammed Ben Abdellah, dans le développement de nombreuses filières, dont celle des figues.

Ils ont, également, souligné la nécessité de moderniser les méthodes de conditionnement des figues selon les normes internationales en vigueur pour préserver leur qualité et leur fraicheur, tout en appelant les producteurs à faire preuve de créativité pour faire face à la concurrence étrangère, particulièrement turque.

L’accent a été, aussi, mis sur les mesures incitatives initiées par le ministère de l’Agriculture dédiées au développement de la filière des figues, à l’augmentation de la production et à l’amélioration de la qualité.

Ces actions consistent, entre autres, en l’élargissement des superficies cultivées des figues, l’introduction de nouvelles variétés, l’appui des investissements en la matière, le soutien des organisations professionnelles et la modernisation du secteur, à travers la collecte et l’assèchement.

Initié par la direction régionale de l’Agriculture Fès-Meknès sous le thème «L’investissement dans le secteur des figues : un levier du développement spatial», le Festival national des figues ambitionne de mettre en avant les énormes potentialités agricoles de la province, à valoriser les figues et à encourager les agriculteurs à développer leur production.

Au menu de cette manifestation, organisée en partenariat avec la province de Taounate, figurent une panoplie d’activités économiques, sociales et artistiques, outre des conférences axées sur la production des figues, animées par une pléiade de chercheurs, de professionnels et d’experts marocains.

Une caravane initiée par l’Office national du conseil agricole, destinée à sensibiliser les agriculteurs sur les expériences réussies en culture du figuier, est également au programme.

La culture du figuier dans la région Fès-Meknès s’étend sur une superficie de 28.000 ha, avec une production de 95.000 tonnes. Elle représente 53% de la superficie consacrée au figuier au niveau national et 32% de la production du royaume.

La province de Taounate produit, à elle seule, 78%de la production régionale de ce fruit. La superficie dédiée à cette culture dans la province s’élève à 22.000 ha.