Nouvelle édition des Journées de la communication cinématographique à Fès

Les 7ème Journées de la communication cinématographique se sont ouvertes, mardi soir à Fès, à l’initiative de l’Association ‘’Jeunes talents du cinéma et du théâtre’’. Douze courts métrages marocains participent à la compétition officielle de la 7-ème édition de ce festival dédié au septième art, qui rendra hommage cette année à la célèbre actrice marocaine Naima El Mcherqui pour sa contribution importante à l’enrichissement de la scène artistique marocaine notamment à travers le cinéma. Intervenant à cette occasion, le président de l’association organisatrice de l’évènement, Abdellatif Zouhir a indiqué que ce festival cinématographique qui était à l’origine un simple forum, tend à promouvoir la culture du cinéma à travers la redynamisation des clubs de cinéma tout en donnant de l’espoir aux jeunes générations en matière de formation dans les différents métiers liés au cinéma. Fruit d’efforts soutenus d’un groupe de jeunes épris de cinéma et de théâtre, cette manifestation qui se veut également un espace d’échange entre les différentes générations, a misé au fil des ans sur la continuité, a dit M. Zouhir, ajoutant que le choix de rendre hommage à l’artiste Naïma El Mcherqui est motivé notamment par son engagement auprès des jeunes artistes et en reconnaissance de sa grande contribution dans le domaine. Un jury présidé par le réalisateur Hamid Bennani et composé de l’artiste Malek Akhmiss, du chercheur et cinéaste Mohamed Taouss, l’enseignant chercheur, Hassan Ahjij et l’enseignante d’art Nadia Berchid, départagera les films en lice pour s’adjuger l’un des prix de la manifestation . Parmi les films participant à cette 7ème édition, on peut citer “The Swing” de Tareq Rasmi, “Ales” de Faissal Ben, “Electrochoc” de Hicham Ibrahimi, “Crise” de Abdelilah Zirat, “The princess Life” de Faiçal Halimi, “Papers and Freedom” de Ayoub El Mahjoub, “Pistolet à eau” de Hocine Chani, “Scénario de Rachid Zaki”, “Roujoula” d’Ilyas El Fares, “Exécution d’un mort” et “le Retour du roi Lear” de Hicham El Ouali. Au menu de cet événement, figurent aussi des projections de films hors compétition, des ateliers et une conférence sur “Le cinéma marocain entre critiques et public”.