Mohammed VI veut transformer la ville de Fès

Le programme de valorisation des activités économiques et d’amélioration du cadre de vie dans la Médina de Fès (2020-2024), a été lancé, ce lundi 2 mars 2020, par le Roi Mohammed VI.

D’un montant de 670 millions de dirhams, ce programme de nouvelle génération, témoigne de la volonté constante du roi de préserver le cachet architectural et historique de la Médina de Fès, et de promouvoir le rayonnement de cette Cité du millénaire, inscrite en 1981 au patrimoine mondial de l’Humanité par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). Le nouveau programme concerne précisément 1197 sites.

Le Souverain a visité le chantier de restauration de Foundouq Khrachfiyine, un projet qui s’inscrit dans le cadre du programme complémentaire de mise en valeur de la Médina de Fès (2018-2023). D’une enveloppe budgétaire de 583 MDH, il porte sur la restauration de 11 monuments historiques et sites emblématiques, de 10 lieux de culte (mosquées et école coraniques) et de 40 lieux de bien-être (Hammam, fontaines et lieux sanitaires), la réhabilitation de 39 lieux d’artisanat et de commerce traditionnel, l’amélioration du paysage urbain et du cadre bâti (17 sites) et la réhabilitation de Dar Al Makina. À ce jour, 18 projets ont déjà été achevés, 17 sont en cours de travaux, 38 en cours de lancement et 45 seront lancés avant la fin de l’année en cours.

Un autre programme d’aménagement de parkings, de réhabilitation des espaces publics et d’installation d’un dispositif d’information (2017-2022), est en cours d’exécution.

En somme, ces programmes font suite à ceux déjà réalisés et qui avaient porté sur la restauration de 27 monuments historiques, notamment des médersas, des foundouqs, des ponts, des souks, des tanneries, et des bordjs, ainsi que sur le traitement de plus de 2 200 édifices menaçant ruine dans l’ancienne Médina.

Bladi.net
www.bladi.net