LES FONTAINES DE FES

Les fontaines avaient constitué des points d’approvisionnement en eau aussi bien pour les habitants de la ville de Fès et que pour ses visiteurs. Ainsi, parmi les fontaines les plus belles distinguées par leur décor en zellige et leur aspect architectural décoratif figurent, notamment, celles de Serrajine, d’Abou El Hassan, de Zenjfour, de Derb Roum, de Siaj Dar Al Majliss, d’Arsal Lamdelsi, de Merchane, de Souk El Henna, de Demnati, d’Akibat, de Sbaâ, de Oued R’chacha, de R’cif, de Bab Guissa et de Sellalline.

Les Fontaines et les latrines traditionnelles, qui font partie intégrante du patrimoine culturel et religieux de la capitale spirituelle du Royaume, sont de véritables chefs-d’oeuvre architecturaux qu’il faut sauvegarder.
L’ancienne médina de Fès, connue par ses mosquées, palais, riads et jardins, compte au total prés de 3.500 fontaines dont 69 fontaines publiques monumentales, souvent des chefs-d’oeuvre de l’art décoratif.

Le recensement de ces fontaines réalisé dans les quatre dernières années par l’Agence de Dédensification et de réhabilitation de la médina de Fès (ADER), a montré que la plupart présentaient de profondes dégradations. La réfection de ces fontaines publiques monumentales a été classée prioritaire en raison de leur importance historique, artistique et sociale.

La réhabilitation des fontaines et des réseaux d’eau traditionnels au cours des années 90 a pu être engagé grâce à un don du Fonds Arabe pour le développement économique et social (FADES), ce qui a permis la restauration de 69 fontaines historiques, 2.240 mètres d’oueds traditionnels et 4.295 m de sources et canalisations anciennes.