Les femmes à l’honneur de la 12e édition du festival musical “Les Nuits du Ramadan”

Avec une programmation riche aux sonorités soul, funk, blues, mandingues, africaines et marocaines.

Le festival “Les Nuits du Ramadan”, organisé par l’Institut français, revient pour une nouvelle édition. Pendant une semaine, du 24 au 30 mai, douze villes du Maroc se transformeront en lieux de dialogue des musiques du monde. Et cette année, ce sont les femmes qui sont à l’honneur et qui accompagneront les Marocains après la rupture du jeûne.

Pour cette 12e édition, pas moins de 16 concerts seront organisés à Agadir, Casablanca, El Jadida, Essaouira, Fès, Kénitra, Marrakech, Meknès, Oujda, Rabat, Tanger et Tétouan. “Le Ramadan est une période importante qui s’inscrit depuis plusieurs années dans notre saison culturelle”, a déclare Jean-Pierre Mahoué, responsable du pôle culturel, livres et audiovisuel, à l’occasion d’une conférence de presse tenue hier à El Jadida. “Les Nuits du Ramadan sont un événement très festif, populaire et très attendu des Marocains”.

La chanteuse Oum présente pour cinq dates

Les voix féminines seront à l’honneur de cette édition 2018. Les organisateurs ont concocté une programmation inédite et éclectique aux sonorités soul, funk, blues, mandingues, africaines et marocaines. Le public marocain est invité à découvrir quatre grandes artistes de renommée internationale. Les festivités débuteront jeudi 24 mai à Essaouira avec la chanteuse marocaine Oum, tête d’affiche de cette nouvelle édition. Avec sa voix profonde, la chanteuse présentera son nouvel album intitulé Zarabi, où elle explore son héritage culturel qu’elle teinte de soul, jazz et rythmes gnaoua et hassani, dans lesquels ses origines sahraouies trouvent écho.

“Nous avons préparé cette édition avec beaucoup de soin”, confie Saïd Allibou, responsable culturel à l’Institut d’El Jadida, “on voulait rendre hommage à toutes ces femmes qui font notre réussite et qui assistent à nos concerts depuis le début. La chanteuse marocaine Oum était un choix évident compte tenu de la symbolique de son nom pour ce festival”. En plus d’assurer l’ouverture du festival, la chanteuse sera sur scène pour quatre autres dates: le vendredi 25 mai à El Jadida; le samedi 26 mai à Meknès; le dimanche 27 mai à Oujda et le mercredi 30 mai à Agadir.

Des concerts en plein air

D’autres noms tout aussi prometteurs animeront cette semaine de concerts. Les Soudanais Alsarah & The Nubatons seront sur scène les samedi 26, dimanche 27, mardi 29 et mercredi 30 mai dans les villes d’El Jadida, Casablanca, Marrakech et Agadir. À la croisée d’influences est-africaines et arabes, le groupe puise son inspiration au coeur du patrimoine du “nubien groove” et propose des compositions métissées.

Il y aura également la chanteuse d’origine cap-verdienne et bissau-guinéenne, Monica Pereira, qui se produira les dimanche 27 mai à Fès, mardi 29 mai à Kénitra et mercredi 30 mai à Tanger. Monica Pereira jouera des titres issus de son nouvel album et offrira un voyage musical du Cap-Vert à Paris, en passant par Lisbonne et la Guinée-Bissau.

Enfin, la Tunisienne Dorsaf Hamdani interprétera les deux plus belles chansons de deux voix mythiques d’orient et d’occident: Barbara et Fairouz. Dans cet hommage croisé, Dorsaf propose un dialogue entre les deux divas qui ont en commun une vie dédiée à leur art. Un résultat surprenant qui fait résonner l’universalité des sentiments, à voir et découvrir à Meknès le vendredi 25 mai, à Casablanca le dimanche 26 mai, à Tétouan le dimanche 27 mai et à Rabat le mardi 29 mai.

“Avec ce festival, on prend le pari de se répandre dans douze villes différentes”, explique Damien Heurtebise, directeur de l’Institut français d’El Jadida. “C’est une façon pour nous de faire rayonner la culture au Maroc tout en s’inscrivant dans l’esprit convivial du Ramadan où les gens s’ouvrent et reçoivent. Cette édition est pleine de promesses avec des concerts, la plupart du temps en plein air, pour toucher un maximum de gens dans les rues”.

Organisée dans le cadre de la saison culturelle de l’Institut français du Maroc depuis 2012, “Les Nuits du Ramadan” accompagnent ce grand moment annuel de spiritualité qu’est le Ramadan, en prônant les valeurs universelles de dialogue, de respect, de tolérance et de partage.