Le «rossignol» marocain Abdou Chrif ouvre le bal du 2e Festival de Meknès

La 2e édition du «Festival de Meknès» s’est ouverte vendredi soir 20 octobre, avec un concert du «rossignol» marocain de la chanson arabe, Abdou Chrif.

Devant un public venu en masse à la salle du complexe culturel Mohamed Al-Manouni, Abdou Chrif a interprété un florilège du sublime répertoire d’Abdelhalim Hafed, toujours apprécié dans le monde arabe. L’artiste a été accompagné par l’ensemble de musique moderne de la cité ismaélite, dirigé par le maestro Mountassir Ahmala, qui a gratifié le public de belles chansons du bon temps de la musique arabe.

Avant la soirée d’ouverture, quatre foires ont ouvert leurs portes aux visiteurs du festival, en présence notamment du gouverneur de la préfecture de Meknès, Abdelghni Sebbar, et du président de la commune urbaine de Meknès, Abdellah Bouanou. Il s’agit des foires des produits de l’olive, de l’art culinaire meknassi, des produits des coopératives de la ville, outre un forum des associations actives dans divers domaines.

“La participation de ces associations au festival démontre que cette manifestation couvre une large palette de domaines et d’activités”, a déclaré à la MAP Abdellah Bouanou, qui a mis l’accent sur le soutien apporté par le conseil de la ville au tissu associatif.

Il a ajouté que l’objectif de cet évènement est de promouvoir le potentiel de la ville et contribuer à son développement socio-économique.

Les organisateurs de cette deuxième édition, qui se tient du 20 au 27 octobre courant, aspirent, entre autres, à mettre en lumière le riche patrimoine culturel, artistique, touristique et économique de la cité ismaélite.

Des tables-rondes sur diverses thématiques, des forums, des ateliers, des foires de produits locaux et des visites touristiques sont au menu cette année. Le festival a aussi invité des intellectuels qui discuteront, entre autres, de patrimoine et d’histoire de la ville, de poésie et d’art plastique, d’identité et de valeurs.

“Meknès dans la littérature et l’art”, “le système des valeurs entre spécificité et universalité” et “nouveaux rôles de la société civile” sont quelques thématiques qui seront soumises au débat.

Le Festival de Meknès proposera également au grand public des concerts gratuits, des expositions, des soirées musicales, des animations pédagogiques ainsi que des activités artistiques. Cette année, il pourra apprécier les prestations de la diva Samira Said, l’artiste égyptien Hamza Namira, Cheb Mouslim ou encore de l’humoriste Eko.

Les organisateurs ont également programmé des soirées soufies dans les sites historiques de Meknès, ainsi que des concerts de célèbres orchestres, connus et reconnus comme les dépositaires d’un art authentique.

Cet évènement fait suite à une première édition, créée en commémoration du 20ème anniversaire du classement de la cité ismaélite par l’UNESCO patrimoine universel de l’humanité.