Histoire

Sefrou

Sefrou est plus que millénaire. Moulay Driss II y a séjourné en 806 avant la fondation de la ville de Fès, au lieu dit Habouna (de l’arabe ‘‘ils nous ont aimé ‘‘).

Sefrou est née du regroupement, pour des raisons sécuritaires, d’habitants qui se installés le long d’Oued Aggay. Le Mellah, quartier juif, pour ces mêmes raisons, occupe une position centrale à l’intérieur des quartiers musulmans qui forment l’ancienne médina.

Dominant l’oued, se dresse le faubourg d’Al Qalâa, en détachement de la ville, comme pour rappeler aux visiteurs son passé réfractaire.

Entourée de remparts percés de sept portes datant du XVIIIème siècle, Sefrou était une étape importante du commerce caravanier comme en témoigne les nombreux Fondouks (Caravansérails) de la ville. Ses zaouïas, mosquées et commerces relatent, à leur tour, son rayonnement dans la région.

Sefrou a toujours été un espace de confluence humaine (provenances de différentes régions du Maroc et de l’Andalousie) et de brassage confessionnel (musulmans et juifs) et ethnique (arabes et berbères).

Sefrou et région, nature et culture au pied du Moyen-Atlas

Sefrou et région, nature et culture au pied du Moyen-Atlas

Sefrou est située au pied du Moyen-Atlas à 22 km au Sud de Fès (20 minutes de l’Aéroport Fès-Saïs). Elle est traversée par Oued Aggay (du berbère ‘‘les joues’’) qui prend le nom d’Oued Lihoudi quand il dépasse le Mellah. Sefrou est renommée par sa cascade, son saint patron Sidi Ali Bousserghine, son festival des cerises, son esprit de tolérance, son patrimoine culturel et la richesse naturelle de ses environs.

Nature et Culture à Sefrou

Nature et Culture à Sefrou

• Oued Aggay et la trame de séguias traversant les quartiers pour irriguer les jnanates (jardins) ont valu à Sefrou le surnom de ‘‘Jardins du Maroc’’ et d ’’Oasis de Sefrou’’.

Touristiquement, Sefrou est riche par sa symbolique culturelle et naturelle.

Les visiteurs sont invités à voir :

• L’Ancienne Médina regorge de lieux à visiter avec ses remparts, ses forts (borjs) et ses portes historiques, ses demeures juives agrémentées de balcons en bois, ses zaouïas, ses mosquées, ses ponts et ses caravansérails.

• Le Complexe Artisanal de Bab Lamqam : production et exposition de divers articles de l’artisanat locale

• Kahf Al Moumen (de l’arabe ‘‘la grotte du croyant’’) est une cavité naturelle percée au flanc de Jbel Bina, situé à l’entrée de la ville. La grotte, entourée de plusieurs légendes, est vénérée par les juifs et comme les musulmans.

• La Cascade est située sur Oued Aggay. C’est un lieu de fraicheur avec sa végétation riche et abondante.

• Le Mausolée de Sidi Ali Bousserghine : Le saint patron de Sefrou, descendant de Moulay Idriss, connait une affluence pour ses vertus curatives d’affections neurologiques. L’esplanade du mausolée offre une vue panoramique splendide sur la ville.

• Le camping international surplombe, lui aussi, la ville. Il est plus connu par les ‘‘grottes du curé’’.

Informations pratiques:

  • Province de Sefrou          :                 05 35 66 00 61
  • Royal Gendarmerie     :                 05 35 66 00 23
  • Sûreté nationale         :                 05 35 66 01 24
  • Protection civile         :                 05 35 66 02 94
  • Artisanat de Sefrou           :                05 35 66 01 32
  • Délégation du Tourisme  :             05 35 62 34 60
  • Conseil Régional du Tourisme :       05 35 94 24 92
  • D. Affaires culturelles  :                   05 35 94 30 49