Journée d’étude pour la mise en valeur du tourisme du patrimoine

Annoncée par Yassir Jawhar, Président-délégué du CRT Fès en marge d’une rencontre sur l’accompagnement efficace du secteur hôtelier.

Organisée à l’initiative d’Attijariwafa bank, la rencontre pour l’accompagnement efficace du secteur hôtelier le jeudi 21 Novembre 2019 a réuni de nombreux professionnels du tourisme, les responsables du CRT et du CRI de Fès.

Ouvrant ce rendez- vous, M. Khalifi, Directeur Régional de l’organisme bancaire a souhaite la bien venue a ses hôtes, avant de rappeler l’importance d’une région Fès/Meknès dont les deux capitales impériales, les vestiges millénaires,
le capital humain qualifie, un arrière pays diversifie, une forte diaspora capable de mieux faire pour la faire connaitre, font d’elle une région qui a enormemet de choses a raconter Des atouts qui peuvent permettre au secteur touristique d’être la locomotive du développement économique. M. Khalifi a souligne que l’organisme bancaire dont il est responsable dans la région entamera des la semaine prochaine des visites aux établissements d’hébergement qui le souhaitent pour fixer ensembles les objectifs précis a réaliser dans des délais bien détermines. Une démarche qui s’inscrit dans la dynamique banque / opérateurs économiques relevant de cette destination touristique de choix.
Pour sa part, et dans une intervention s’appuyant sur des statistiques, Abdallah Lamniai,

délégué du ministère du tourisme par intérim, a fait état d’un total de 79 établissements d’hébergement touristique d’un investissement global de 2 milliards de dirhams (MMDH) sont en cours de réalisation dans la Région de Fès/meknès.

Ces nouveaux projets renforceront la capacité d’accueil touristique au niveau de la région avec la création de 5311 lits supplémentaires, a Selon ce responsable, 10 unités d’hébergement touristique totalisant une capacité de 148 lits ont été également mis en service, au cours des neuf premiers mois de l’année 2019 pour un investissement global de 28,7 MDH.

Quant a M’hammed Yassir Jawhar, Président-délegué du Conseil Régional du Tourisme de Fès, il a indique que la problématique du tourisme a Fès demeure intimement liée a l’infrastructure d’accueil et a l’absence évidente d’une vision stratégique objective et spécifique de la ville de Fès …

Certes, la question de financement des mesures d’accompagnement et du cadre incitatif demeurent d’une importance capitale, néanmoins la question du cadre d’accueil de l’animation en symhiose avec les caractéristiques de la cite ancestrale est un levier incontournable de la relance effective de l’activité touristique.

Le constat actuel, relevé une dynamique a effet positif, celle des riads en général dont les derniers chiffres font état d’une nette amélioration par rapport aux années précédentes… Le goulot d’étranglement étant situe au niveau de l’hôtellerie en majorité de l’ancienne génération dont l’activité est de moins en moins séductrice a cause de l’absence de l’animation et de la vétuste des produits touristiques..

Il serait judicieux que les institutions de financement fassent un benchmark par rapport aux villes a grandes attractivités du pays afin de situer les tenants et les aboutissants de la liturgie du tourisme dans une ville ou celui-ci doit être le fer de lance de l’activité industrielle par excellence. le tourisme a fes se debat dans l’incertitude et…

Il est inadmissible d’admettre qu’une ville intrinsèquement touristique se débatte d’ans l’incertitude et l’immobilisme alors qu’elle dispose des ingrédients pour réussir dans un secteur inhérent a sa propre identité.

Évoquant par la même occasion les efforts inlassables lors des rencontres de Grenade puis de Cordoue pour renforcer le tourisme culturel et patrimonial entre les deux villes ibériques et Fès, M. Y. Jawhar a donne l’exemple
d’Al Ambra qui reçoit 8000 visiteurs par jour, soit 2.700.000 par an 14 Euros la visite par personne, lançant en quelque sorte un appel aux gestionnaires de nos monuments et musées pour qu’ils s’ouvrent sur les visiteurs et les amener a prolonger la durée de leur séjour.

D’ailleurs, ajoute M. Y. Jawhar, nous envisageons d’organiser une journée d’études pour la mise en tourisme de notre patrimoine.

En conclusion d’un plaidoyer qui a attire l’attention de l’assistance, le président-délégué du CRT de Fès a souligne : Œuvrons ensemble en synergie et dynamique de groupe afin de trouver les mécanismes et les moyens susceptibles de redonner a cette cite historique ses lettres de noblesse et qui dispose d’atouts géographiques complémentaires et l’arrière pays, des infrastructures de base et ossature qui se prêtent a une relance ascendante.

Au terme de cette rencontre pleine d’enseignements, Mme El Aouni Meriem et Bennouna Soufiane, tous deux responsables du Centre d’affaires au sein d’attijariwafa bank accompagnes de leurs collaborateurs ont été présentes aux investisseurs pour qu’ils fassent Plus ample connaissance.