Ifrane : 35 projets touristiques de plus de 385 MDH en cours de réalisation

D’UNE CAPACITÉ D’ACCUEIL DE PLUS DE 2 000 LITS, CES ÉTABLISSEMENTS D’HÉBERGEMENT TOURISTIQUE VIENDRONT RENFORCER L’INFRASTRUCTURE HÔTELIÈRE DE LA VILLE ET SA PROVINCE, SELON DES DONNÉES DE LA DÉLÉGATION RÉGIONALE DU TOURISME.

Trente-cinq nouveaux établissements d’hébergement touristique d’un investissement global s’élevant à 385,5 millions de dirhams (MDH) sont en cours de réalisation au niveau de la province d’Ifrane.

Le nombre des établissements hôteliers classés à Ifrane s’est établi à fin décembre dernier à 62 avec une capacité litière de plus de 3 000 lits.

Ces établissements se répartissent entre les hôtels (13 unités), les résidences hôtelières (4), les maisons d’hôte (2), les auberges (9), les gites (19), les pensions (7) et les campings (2), outre les unités d’accueil relatives au tourisme social et associatif, à savoir les centres d’estivage relavant des associations des œuvres sociales des secteurs privé et public.

Les unités en cours de réalisation dans la province font partie des 79 établissements d’hébergement touristique qui sont en cours de réalisation dans les différentes préfectures et provinces de la région Fès-Meknès.

Ces projets qui nécessiteront un investissement global de deux milliards de DH (MMDH), renforceront la capacité d’accueil touristique dans la région à travers la création de 5 311 lits supplémentaires.

En dépassant fin 2018 le seuil d’un million de nuitées (1,76 millions), la ville de Fès, chef-lieu de la région, continue de jouer le rôle de « locomotive » du tourisme régional en comptant sur la diversité de son potentiel patrimonial, humain et naturel.

La région Fès-Meknès compte actuellement 382 établissements d’hébergement touristique classés, toutes catégories confondues. La capacité d’accueil de ces unités, qui se répartissent sur les neuf préfectures et provinces que compte la région, s’établit à plus de 19 000 lits.

Les professionnels misent sur l’amélioration des prestations touristiques, la prospection des marchés émergents au potentiel encore sous-exploité et la diversification de l’offre touristique, à travers l’établissement de nouveaux itinéraires ouverts sur les autres villes de la région (Ifrane, Meknès, Taza, Taounate et Immouzer).

 

LVE

(Avec MAP)