Fès vit au rythme de la musique andalouse

Initiée par la commune de Fès, la 23ème édition du Festival national de la musique andalouse, qui se tient à Fès jusqu’au 30 mars, sous le thème «Le patrimoine au service de la régionalisation», a été marquée par un florilège des plus beaux chants de ce genre musical sublime, exécuté par l’orchestre «Mohamed El Othmani», sous la direction de l’artiste Hamid Sbaï.

Organisé en partenariat avec l’arrondissement Agdal, le Conseil de la région Fès-Meknès et la «Fondation du patrimoine de la médina», ce festival est l’un des évènements artistiques majeurs organisés à Fès et dédiés à promouvoir et pérenniser le patrimoine culturel et artistique local et national.

Selon ses organisateurs, cette édition se distingue par sa dimension nationale, à travers des spectacles artistiques de différentes régions du Maroc, qui animeront les soirées de la ville, aux côtés de l’orchestre commun de la région Fès-Meknès et de groupes artistiques locaux.

Les organisateurs ont veillé à ce que ce rendez-vous culturel soit un festival de proximité, à travers des soirées artistiques de musique andalouse dans tous les arrondissements de la ville. Cette édition se démarque par une présence massive des jeunes, ce qui est, d’après le président du Comité artistique du festival, une preuve que ce genre musical se porte bien.

Le Festival national de la musique andalouse a d’ores et déjà atteint ses objectifs, du fait que les jeunes adhèrent aux initiatives visant à préserver cet art ancestral.

Ce festival prévoit des soirées artistiques auxquelles prendront part des orchestres pionniers de cette musique authentique, représentant les différentes villes du Royaume, un concours de musique andalouse en faveur des jeunes, une exposition sur les pionniers de cet art ancestral et un Master Class sur le thème «La musique andalouse et ses fondements artistiques».