FÈS : LE CRT MUTUALISE SES EFFORTS AVEC L’ONMT

Le CRT de Fès vient d’organiser une rencontre de coordination et de communication avec les délégués de l’ONMT en Europe afin de concocter un plan d’action dédié pour chaque marché.

La question de la promotion du tourisme dans la Région Fès-Meknès était au centre de la dernière rencontre entre les professionnels du tourisme (CRT-Fès), de l’Irlande, du Royaume-Uni, du Benelux, de l’Espagne et de la France et les délégués de l’ONMT. Cette réunion a permis aux parties de discuter des opportunités de booster le tourisme dans la région et de renforcer la représentativité des délégations de l’ONMT dans les différents pays afin de promouvoir la destination de Fès dans les marchés cibles. Parmi les principaux axes, figurent le renforcement du positionnement de la ville sur le segment city-break, la consolidation des partenariats avec les TO spécialisés dans les segments ciblés sous forme de workshops, famtrips et autres, l’amélioration de la présence en ligne de la ville sur les moteurs de recherche et l’organiser des roadshows de golf, en collaboration avec les TO spécialisés. Cette réunion, qui sera programmée une fois par an, va surtout permettre d’arrêter un plan d’action sur chaque marché.

En effet, chaque délégué va prendre en charge la mise en place d’un plan d’action qui doit être par la suite réalisé par le CRT. «Nous avons déjà commencé à développer le trafic aérien au niveau de l’aéroport Fès-Saiss, aujourd’hui, nous allons repositionner la destination pour le séjour et le citybreak», précise Driss Faceh, président du Conseil régional du tourisme-Fès. Il faut noter que dans le cadre du PDRT un investissement de près de 8 milliards de dirhams (MMDH) a été arrêté en 2013 à travers un contrat-programme pour offrir à la ville de Fès une capacité litière additionnelle de 13.000 lits. Les projets de ce programme avaient également pour objectif d’accueillir 1,1 million de touristes à l’horizon 2020 et d’engranger des recettes touristiques de l’ordre de 11,7 MMDH. Malheureusement, ses projets n’ont pas abouti, «le PDRT s’est arrêté et il n’a pas atteint ses objectifs à cause de la crise et de l’amalgame géopolitique. Actuellement, on est en train de le repositionner pour repartir à nouveau. On est en train de voir de quelle manière on peut trouver avec le ministère de Tourisme, ce qu’il faut pour la concrétisation de notre vision pour le tourisme dans la région», explique le président de Conseil régional du tourisme-Fès.

Source : leseco.ma