Espaces de culture : Les bibliothèques publiques révèlent leurs activités

L’auteur marocain Khalid Belkacem, présentera les vendredis 9 et 16 novembre son livre «Miroirs de lecture». Une publication ayant décroché le Prix du Maroc du livre pour 2018 en études littéraires, linguistiques et artistiques.

Désormais, le programme des bibliothèques publiques, pensées à un moment pour être l’apanage d’un certain public, est connu. De telles manifestations sont de nature à susciter l’intérêt de tout citoyen lambda. Ainsi, les bibliothèques publiques de par le Royaume relevant du ministère de tutelle organisent, dans le cadre de la rentrée littéraire au titre de l’année 2018-2019, des activités culturelles qui se poursuivent jusqu’au 24 novembre. De quoi satisfaire tous les goûts.

Présentation de livres

Comme le précise le ministère de la culture et de la communication, l’auteur marocain Khalid Belkacem, présentera les vendredis 9 et 16 novembre son livre «Miroirs de lecture». Une publication ayant décroché le Prix du Maroc du livre pour 2018 en études littéraires, linguistiques et artistiques. Ces rencontres sont respectivement prévues dans les villes de Khouribga et Machraâ Belaksiri après une autre déjà tenue à Rabat. Pour rappel, des activités du genre, marquées par la participation d’écrivains différents, ont été organisées dans la capitale dans ce mois d’octobre.

De plus, le roman «Les houris prennent un thé aux côtés de la lune», que son auteur, Jamal Bouteyeb, destine aux enfants et jeunes, sera respectivement présenté le 3 novembre au centre culturel d’El Hajeb, le 9 du même mois au centre culturel Buenaventura à Casablanca et le 10 du mois prochain au centre culturel Mohamed Hajji à Rabat.

Du théâtre scolaire aussi

«Pour célébrer le théâtre scolaire en tant que voie éducative importante en formation de la personnalité de l’enfant, l’auteure Khadija Bouka présentera, le 1er novembre, son œuvre «Silence ! On joue» au centre culturel Al Mansour à Rabat», annonce le ministère.

De telles activités constituent, selon le département de la culture et de la communication, une opportunité pour «créer un échange entre les lecteurs et des actifs culturels contribuant continuellement à enrichir la production littéraire et créative». Dans la même lignée, une conférence consacrée aux «particularités de la littérature féminine au Maroc» sera animée, le 31 octobre à la médiathèque de Rabat et au centre culturel Al Mansour dans la même ville et le 9 novembre par Nada Laamarti, Latifa Moufid et Aouatef El Idrissi. Aussi, des rencontres dédiées à la littérature amazighe sont prévues dans ce programme. En détail, le chercheur Mohamed Akunad, président de l’association Tira- Alliance des écrivains en amazigh, animera ce 30 octobre au complexe culturel Mohamed Khaïr Eddine, et le 9 novembre au centre culturel Ait Melloul une conférence autour de «la littérature amazighe contemporaine: genèse et enjeux». A son tour, l’écrivaine Fadma Feras présentera ce 30 octobre au complexe culturel Mohamed Khaïr Eddine son œuvre «Askwti n tlkkawt» qui a décroché le Prix du Maroc du livre pour 2018.

Sensibilisation autour de la lecture

La rentrée littéraire dans les bibliothèques publiques est également marquée par des activités interactives, notamment le «laboratoire de la lecture» permettant, comme l’indique le ministère, de découvrir de nouveaux moyens pour encourager la lecture. Cet événement sera encadré par Ali Ait Ouchan les 17 et 24 novembre respectivement aux centres culturels de Larache et Machraâ Belksiri après une autre déjà tenue à Rabat. Il est également question de débat autour de l’industrie du livre pour enfants. Il s’agit, selon le même département, de mettre l’accent sur «les romans pour enfants et le rôle actif de cette industrie en développement de l’imagination créatrice de l’enfant». Cet événement sera encadré le 2 novembre à la médiathèque de Fès par des maisons d’édition à l’instar d’Approches et industries culturelles et des chercheurs tels que Zouhayr Kacimi et Fatima Zahra Zoulati. Une autre présentation sera faite le 10 novembre au centre culturel Al Mansour à Rabat et le 16 novembre au centre culturel Mohamed Haji, par le directeur du magazine EN-BD magazine Jeunesse et les écrivains spécialisés en littérature enfantine, Karima Delias et Zouhayr Kacemi. Pour rappel, cette présentation sera également faite ce 30 octobre au centre culturel Buenaventura à Casablanca. Des activités qui valent le détour.