Meknès fête le 20e anniversaire de sa classification par l’Unesco

meknes_unesco

Meknès à l’heure de son 1er Festival fêtant le 20e anniversaire de sa classification par l’Unesco patrimoine universel de l’humanité, qui représente une valeur ajoutée et une consécration des efforts exceptionnels consentis par le Royaume pour la sauvegarde de l’identité nationale et la revalorisation de son histoire.

La cité ismaélite a été, à la fin de semaine écoulée, à l’heure de son 1er Festival (2- 7 décembre) fêtant le 20e anniversaire de sa classification par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), patrimoine universel de l’humanité.

La cérémonie inaugurale de cet événement culturel a été une occasion pour le président de la commune urbaine de Meknès, Abdellah Bouanou, de mettre en exergue les efforts déployés par les différents partenaires locaux ayant contribué à la préparation du dossier de candidature du 1 er Festival de Meknès qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco ratifiée par le Maroc en 2006.

Le président de la commune urbaine de Meknès, a, dans ce sens, rappelé les efforts inlassables qui ont été consentis, aux niveaux local et national, pour revaloriser le premier Festival de Meknès et présenter un dossier solide et défendable auprès des instances de l’Unesco.

Lors de cette cérémonie inaugurale ont pris part notamment, le gouverneur de la préfecture de Meknès, Abdelghani Sebar, le président du conseil régional de Fès-Meknès, M’hand Laenser ainsi que plusieurs personnalités, Abdellah Bouanou a fait savoir que la classification de Meknès par l’Unesco patrimoine universel de l’humanité représente une valeur ajoutée et une consécration des efforts exceptionnels consentis par le Royaume pour la sauvegarde de l’identité nationale et la revalorisation de son histoire.

Les yeux ont été ainsi braqués, lors de cette première journée du Festival, sur le palais municipal de Meknès, qui abritait une exposition regroupant des photos en noir et blanc, des Sultans Alaouites.

Le Festival permettra ainsi à Meknès d’aspirer à un développement touristique soutenu et durable, à travers une programmation artistique et cultuelle variée. Ainsi des intellectuels se pencheront sur l’histoire glorieuse de la ville pour faire en sorte que la poétique, le politique et le spirituel se conjuguent avec les notions de développement et d’entreprise.

Le Festival de Meknès propose ainsi gratuitement au grand public des concerts, des expositions, des soirées soufies, des animations pédagogiques ainsi que des activités artistiques.

Afin de démocratiser le plaisir de la culture, le festival s’est ouvert avec une programmation incluant des concerts gratuits, plus orientés vers le grand public, des soirées soufies, ainsi que des activités pédagogiques et artistiques pour enfants et adolescents.

De célèbres orchestres, connus et reconnus comme les dépositaires d’un art authentique, animeront les jours de ce festival. De belles soirées sont en perspective, avec la participation des Chioukhs, musiciens et Mounchidine, finement sélectionnés des régions de Fès et Meknès.

Source : le-matin