Assemblée Générale Elective du CPT Meknès

Les professionnels de Meknès auront à voter, le 26 juin, pour désigner leur nouveau Président, le mandat de Adil Terrab étant venu à terme après 3 ans de militantisme et de repositionnement de la destination qui dépend pourtant du territoire Fez. Action difficile de promotion vu que le produit Fez fait ombre au potentiel touristique authentique de la région : tourisme historique, tourisme écologique et agro-tourisme.

A rappeler que le Conseil Préfectoral du Tourisme de Meknès et sa Préfecture a été créé le 16 Février 2015 pour promouvoir le développement touristique de la destination et la mise en valeur de son potentiel touristique en tant que destination du tourisme historique et culturel à part entière.

En se dotant d’une « nouvelle structure ambitieuse tournée vers ses membres, le CPTM s’est engagé également pour la consolidation des structures des différentes professions touristiques pour plus d’efficience et de participation aussi bien au niveau préfectoral que régional », nous explique le Président sortant Adil Terrab.

Depuis son institution, version 1, le CPT Meknès a effectivement fait son bonhomme de chemin et s’est donné les moyens de bâtir les socles supportant une organisation des structures homogène et une ptomotion opportune des produits de niche, longtemps mis en veilleuse. Pas étonnant qu’aujourd’hui, la destination peut se prévaloir d’une « hausse de 14% en matière d’arrivées et 09% au niveau des nuitées en ce premier trimestre 2018, la fréquentation hôtelière à Meknès résiste convenablement et continue ainsi à améliorer les scores réalisés en 2017. En effet les touristes ayant visité Meknès était au nombre de 151 626, totalisant 227199 nuitées, soit une progression de 18% par rapport à 2016. 44% des nuitées ont été réalisées par les non résidents contre 56% pour les résidents », nous déclare Adil Terrab.

La réorganisation du dispositif de représentativité professionnelle dans le cadre du découpage administratif régional amenant la constitution du Conseil Régional du Tourisme/Fez-Meknès ont fait que la création se heurte à des contraintes procédurales et formelles. Ce qui a contraint le CPTM à « exprimer sa préoccupation et en même temps assurer ses partenaires professionnels de la Région de sa disponibilité à adhérer aux efforts louables pour débloquer la situation », explique t-il.

Mais quel bilan peut-on faire du mandat du Bureau sortant ? Des manches sont certes gagnées mais beaucoup de travail reste à faire. Adil Terrab ne cache néanmoins pas sa fierté : «Les membres du Bureau du CPTM ne peuvent être que satisfaits de leur mandat eu égard au bilan très positif des actions et des activités entreprises et particulièrement depuis la nouvelle restructuration de l’association dont les faits marquants, non exhaustifs, se présentent comme suit : La concrétisation des conventions avec les partenaires institutionnels et les instances élues dont l’ONMT, le Conseil Régional Fès-Meknès et le Conseil Communal de la Ville de Meknès ; La mise en place de structures de travail avec l’acquisition et le réaménagement du Siège, le recrutement d’une jeune équipe, la nomination du Directeur, l’organisation administrative du travail, etc ».

De même qu’il nous assure de la viabilité des actions de promotion entamées, grâce aux réalisations récentes en matière du matériel publi-promotionnel (cartes touristiques, guides, brochures, roll up, site web..) et les projections dont les deux actions phares sont la refonte du site web et la réalisation de l’application mobile de géolocalisation.

«Nous avons également procédé à l’installation et équipement du Bureau d’Accueil et d’Information du CPTM, participé activement à la régularisation du tissu associatif professionnel en perspective de la tenue des assemblées du CPTM et du CRT/Fez-Meknès, ainsi qu’une participation remarquée aux travaux préparatifs de la 3ème édition du FITAM 2018 dans le cadre du comité tripartite regroupant « l’Association ISMAILIA AL KOBRA », la Délégation du Tourisme de Meknès et le CPTM qui est également chargé de suivi des recommandations du 2ème FITAM 2017 », ajoute t-il.